VOLKSWAGEN GOLF IV

Dès 1997 de l'émission

La réparation et l'exploitation de l'automobile



Fol'tsvagen le Golf 4
- 1. La notice d'exploitation
   + 1.1. Les Organes de direction, les appareils et l'équipement
   + 1.2. Les contrôles de chaque semaine et le service à la voie
   - 1.3. L'entretien
      1.3.1. La caractéristique
      1.3.2. La périodicité du service
      + 1.3.3. Le règlement de l'entretien
      + 1.3.4. L'huile à moteur
      + 1.3.5. Le remplacement de l'huile et le filtre d'huile
      1.3.6. Le contrôle du système d'échappement
      + 1.3.7. Le système du refroidissement du moteur
      1.3.8. Le remplacement de l'élément filtrant du filtre aérien
      1.3.9. Le contrôle de l'état poliklinovogo de la courroie
      - 1.3.10. Les bougies d'allumage
         1.3.10.1. Le remplacement des bougies d'allumage
         1.3.10.2. Quelques conseils pratiques au choix des bougies et leur service
      1.3.11. Le remplacement du filtre combustible (les moteurs diesel)
      1.3.12. Le contrôle de l'herméticité des tuyaux et l'épanchement du liquide
      1.3.13. Les courroies klinovye
      1.3.14. La mesure de l'usure des courroies dentées sur les moteurs diesel
      + 1.3.15. La boîte de transmissions / la couple conique
      + 1.3.16. Le contrôle de la suspension de devant et le mécanisme de direction
      1.3.17. Le contrôle de l'amortisseur
      1.3.18. Le contrôle du radiateur
      1.3.19. Le contrôle de l'installation électrique
      1.3.20. Le contrôle du niveau du liquide dans l'amplificateur du mécanisme de direction
      + 1.3.21. Le liquide de frein
      1.3.22. Le contrôle des formes de devant de frein
      1.3.23. Le contrôle des formes de derrière de frein des freins de disque
      1.3.24. Le contrôle des formes de derrière de frein des freins de tambour
      1.3.25. Le contrôle des tuyaux de frein
      1.3.26. Le contrôle des câbles du frein à main
      1.3.27. Le contrôle de l'état des ceintures de sécurité
      1.3.28. Les coussins de la sécurité
      1.3.29. Les charnières des portes
      1.3.30. Le remplacement du filtre de poussière
      + 1.3.31. La Batterie d'accumulateurs
      + 1.3.32. Les lave-glaces
      1.3.33. Les brosses des essuie-glaces
      1.3.34. Le contrôle de la position de départ du levier de l'essuie-glace
      1.3.35. Le remplacement de la pile dans la clé de la télécommande
      1.3.36. Obnoulenie du Service-indicateur
+ 2. Le moteur
+ 3. Le système du refroidissement
+ 4. Le système combustible
+ 5. Le système d'échappement
+ 6. Le système de la ventilation et le chauffage
+ 7. L'enchaînement
+ 8. La Boîte de vitesses
+ 9. Les suspensions et les arbres de commande
+ 10. Le Mécanisme de direction
+ 11. Les roues et les pneux
+ 12. Le système de frein
+ 13. La carrosserie
+ 14. L'équipement électrique et les électroschémas






1.3.10. Les bougies d'allumage

LES INFORMATIONS TOTALES

Les bougies d'allumage remplacent aux entretiens planifiés.

S'il faut jamais remplacer les bougies d'allumage non à l'entretien planifié, il est nécessaire de prendre en considération le suivant.

Les bougies d'allumage et tout le système d'allumage sont choisies en tout vers le moteur donné, et cela contribue à la réduction de la quantité de substances nuisibles dans les gaz récupérant. Pour éviter les refus du travail du moteur, la réduction de sa capacité, l'aggravation priemistosti, l'augmentation du contenu des substances nuisibles dans les gaz récupérant et la création des obstacles pour le radioaccueil, il faut appliquer seulement recommandé par le consortium le Volksvagen de la bougie d'allumage pour le moteur donné. De particulièrement importantes caractéristiques des bougies sont la quantité d'électrodes, le nombre à incandescence et dans les cas particuliers la capacité à ne pas créer les obstacles au radioaccueil.

Il y a deux types des condensations à l'installation à la tête du cylindre : avec la selle plate et élastique (en acier ou medno-d'amiante) la couche ou avec la selle conique sans couche. À l'installation de la nouvelle bougie avant tout il est nécessaire de contrôler, quelle condensation est prévue dans la tête du cylindre, ainsi que le diamètre et la longueur rez'bovoj les parties. Si établir la bougie avec long rez'bovoj par la partie à la tête avec la sculpture courte, la partie se produisant de la bougie se couvrira du lumignon et les goudrons, les ajournements du plomb. La bougie sera surchauffée, il est possible oplavlenie les sculptures. À vyvoratchivanii les bougies on peut endommager à cause de cela la sculpture dans la tête du cylindre. À court rez'bovoj les parties de la bougie et d'une longueur de la tête le lumignon et de divers ajournements clouent la sculpture, se passe de celle-ci oplavlenie. Après le travail de longue durée il faut passer par le poinçon rez'bovouju la partie dans la tête du cylindre, mais de manière que la boue ne reste pas dans le cylindre.

En fonction de la destination de la bougie ont une série de traits constructifs. Ainsi, pour les automobiles et les motocyclettes travaillant dans les conditions lourdes de voyage, quand l'atteinte sur le moteur de l'eau est possible, et aux exigences augmentées au niveau des radioobstacles on applique les bougies blindées avec la condensation hermétique du fil du haut effort. En vue de l'augmentation de la stabilité du travail des bougies sur le corps parfois se font quelques électrodes ou en général les électrodes latérales est absentes (avec l'électrode nageant).

En fonction des particularités du procès ouvrier de la bougie sont accomplis avec l'isolateur noyé à l'intérieur du corps ou avec l'isolateur se produisant (pour les chambres de combustion avec intense tourbolizatsiej les mélanges dans la chambre de combustion).

Par le paramètre le plus important caractérisant la bougie, est le régime de température de ses éléments, en premier lieu – l'électrode centrale et la surface de la jupe de l'isolateur.

Le problème principal à la création de la bougie pour vysokooborotnogo du moteur est l'exécution des exigences contradictoires. D'une part – assurer il suffit la température élevée de la jupe de l'isolateur pour qu'au travail de longue durée sur de petites charges et la marche à vide prévenir la formation sur elle du lumignon amenant vers chountirovaniju, particulièrement aux températures basses. Au passage à de grandes charges aux températures élevées il y a un autonettoyage de l'isolateur de la bougie aux frais de la brûlure des ajournements sur lui.

D'autre part, à de hauts nombres des chiffres d'affaires et une grande charge la température de l'électrode centrale et la partie inférieure de l'isolateur ne doit pas excéder la limite supérieure, à laquelle apparaît l'ignition à incandescence (l'inflammation du mélange encore avant l'apparition de l'étincelle du système d'allumage). Du cycle vers le cycle l'inflammation se passe tout plus tôt et plus tôt, la température des détails grandit jusqu'à ce que quelque chose ne brûlera pas – dans le meilleur cas la bougie, à pire – le piston. De sorte qu'à cause d'une petite bougie il y avoir être des grands ennuis.

Comment prévenir la possibilité de l'apparition de l'ignition à incandescence ? Avant tout, il faut suivre pour juste (selon l'instruction) l'installation des angles du dévancement de l'ignition, sans admettre l'ignition trop précoce. Au système de contact l'angle du dévancement de l'ignition peut brusquement augmenter, par exemple, si rebondit un des contacts soudés de l'interrupteur.

La deuxième condition – inonder toujours la benzine correspondant au niveau forsirovki du moteur (les degrés de la compression, la fréquence nominale de la rotation, le remplissage etc.). L'indice d'octane est plus bas, il est plus grand la disposition pour l'ignition à incandescence. Eh bien, et si est inondé quand même nizkooktanovyj la benzine, on ne peut pas sortir sur de grandes charges à de hauts nombres des chiffres d'affaires.

La troisième condition, parfois le principal – établir les bougies avec demandé à incandescence au nombre de la conformité avec la recommandation de l'usine du fabricant du moteur.

La désignation du nombre à incandescence, un temps accepté par la plupart des sociétés européennes, par temps (en des secondes), après qui aux essais de l'installation spéciale commence l'ignition à incandescence est plus confortable. Ces dernières années la plupart des sociétés a passé sur la désignation conventionnelle du nombre à incandescence des bougies.